Dans les débuts des années 1970, Dominique de Saint Laumer crée Ampliton. Avec la complicité d’Yves Cochet, un électro acousticien de renom,  naissait, un an après, un amplificateur à lampes 2x 30watts le TS 3030, le premier Ampliton. En mars 1975, le  TS30 30 est  présenté lors du Festival du Son, au Palais des Congrès de Paris.

En 1976, le Japon commande 30 amplis par mois, une carrière internationale commence pour le TS 3030. Pendant ce temps Dominique de Saint Laumer fait évoluer le TS 3030. La qualité s’est enrichie, le design plus soigné, châssis et capot en inox qui donne à Ampliton son signe extérieur de reconnaissance. Ainsi arrive sur le marché le TS 3000. La même année, sort le 2x 50 watts, le TS 5000, plus puissant et surtout qui répond à la demande du marché. Les retombées positives ne se font pas attendre, ouverture de la commercialisation régie par des distributeurs exclusifs en Allemagne, Grande Bretagne et bien sûr toujours le Japon. Pour les autres pays européens, Ampliton s’exporte par ventes directes. Parallèlement au TS 5000, Dominique de Saint Laumer fabrique et commercialise un pré-ampli à tubes le PR 45 qui représente un ensemble parfait dans la constitution de la chaîne à haute fidélité. Le TS 8000, 2x 80watts sort dans la foulée. En 1979, Aux Journées de la Haute fidélité, il présente toute la gamme des AMPLITON. En mai 1982 la Revue du Son décerne le Décibel d’honneur au TS 100 A, 2 x 100 watts classe A.
La même année voit la création d’
Ampliton  USA. La réussite est à son sommet. 

Malheureusement, en 1984, suite aux problèmes de santé d’un des associés, Dominique de Saint Laumer revend ses parts, la société perdure jusqu’en 1986….son hibernation devra attendre 2016 !

Deux ans seront nécessaires  pour construire un ampli à lampes, le TS40, 2 x 40watts. En réutilisant un schéma ancien Williamson qui possède une caractéristique musicale hors du commun, il a su adapter l’ancien et le moderne grâce à l’utilisation de nouveaux composants 

plus actuels qui renforcent   la fiabilité et apportent une meilleure qualité au produit. Pour ne pas changer une technique qui fonctionne, Dominique de Saint Laumer, bien sûr,  travaille sur un 2x 20 watts, le TS20, plus abordable et d'une dimension adaptée aux appartements de petite surface et sur un pré ampli avec un port USB, une entrée phono et line. Les amateurs d’excellence vont se réjouir !
Pour tous ceux qui ont goûté à 
Ampliton, ils savent que ce n’est pas qu’une marque, qu’un appareil qui fait partie d’une chaine, c’est aussi la vie, comme l’émotion d’assister à un concert, une puissance ressentie. Un Ampliton ne se vend pas, il s’achète.  Il se savoure comme un bon vin. La musique coule comme le breuvage  sur les parois du verre. Il faut attendre pour que ses lampes s’allument et chauffent et nous faire prendre conscience de la durée du temps, un luxe aujourd’hui ! Le « club » Ampliton, ceux qui en ont encore un ou ceux qui en ont eu se reconnaissent, en rêvent toujours aujourd’hui, c’est une référence, l’étiquette d’un grand cru. Le côté hédonique d'Ampliton n’est plus à démontrer, il suffit d’écouter ceux qui en parlent le mieux : les grands amateurs qui vivent leur musique, leur son. Ils se souviennent peut être de l’emballage des Ampliton dans leur mythique caisse en bois qu’ils vont retrouver dans la nouvelle génération. Il ne faut pas chercher à le comparer au son d’aujourd’hui, plus spatial, plus moderne car Ampliton dégage un son vrai, réel, présent, il est vivant.
C’est son plus bel hommage !

  • Facebook Clean Grey

© 2018 par Jérôme CHAULIN.